RELATIONS ENTRE LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE ET L´UNION EUROPÉENNE

La République dominicaine et l’Union européenne entretiennent d’excellentes relations fondées sur trois piliers fondamentaux : un dialogue politique soutenu, des échanges commerciaux croissants et des programmes de coopération. Le respect mutuel et les valeurs communes sont la base d’une relation dans laquelle les deux partenaires partagent l’intérêt  de la consolidation de la démocratie, du renforcement de l’État de droit, du développement durable, de la justice sociale et des principes du droit international.

La RD et l’UE sont liés par une série d’accords et de dialogues dans lesquels la République dominicaine joue un rôle actif, notamment le dialogue politique CELAC-UE et l’accord d’association entre l’Union européenne et les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), signé le 23 juin 2000 à Cotonou (Accord de Cotonou). En tant que membre du Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA), nous participons également au développement du dialogue politique entre l’UE et le SICA.

La stratégie de partenariat conjoint Caraïbes-UE vise à étendre et à améliorer les relations politiques, traditionnellement fondées sur le développement et la coopération, en suivant cinq grands axes d’action : l’intégration régionale, la reconstruction d’Haïti, le changement climatique et les catastrophes naturelles, la criminalité et la sécurité, et l’action conjointe dans les enceintes multilatérales

Au niveau politique, nous entretenons également des échanges constructifs par le biais des assemblées birégionales EURO-LAT et CARIFORUM-UE ainsi que par l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE.

Les relations commerciales entre la République dominicaine et l’Union européenne se sont approfondies au cours de la dernière décennie, en partie grâce à l’Accord de Partenariat Economique (APE)  CARIFORUM-UE signé en 2008.

Les citoyens de l’Union européenne représentent 18,35 % du nombre total de visiteurs en République dominicaine. En 2017, près de 1,2 million d’Européens ont visité notre pays, en particulier de l’Allemagne (265 709), la France (221 492), l’Espagne (177 993), l’Angleterre (177 534) et l’Italie (84 094), ce qui représente une augmentation de 9 % par rapport à l’année précédente.

 

Coopération

Plusieurs initiatives et actions de coopération programmées et exécutées aux niveaux national et régional soutiennent la collaboration entre l’Union européenne et la République dominicaine et contribuent à l’éradication durable de la pauvreté dans notre pays.

Le 11e Fonds européen de développement (FED 2014-2020) est le principal instrument d’aide au développement accordé par l’Union européenne aux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et aux États et territoires d’outre-mer, pour la mise en œuvre d’initiatives dans des domaines tels que la santé, la science, l’éducation et la culture.

Grâce à ce fonds, l’Union européenne a alloué 72 millions d’euros à la République dominicaine pour réaliser des projets dans les deux domaines prioritaires définis dans notre Programme Indicatif National (PIN) :

– Appui au développement productif et inclusif, et à la formation des compétences pour un emploi de qualité.

– Appui aux réformes institutionnelles de l’administration publique.

De même, le CARIFORUM a reçu 346 millions d’euros par l’intermédiaire du FED. Le Programme Indicatif Régional (PIR) établit les priorités du CARIFORUM, qui comprennent des projets binationaux qui contribuent à renforcer les relations entre la République dominicaine et Haïti. En outre, le PIR soutient la mise en œuvre d’autres programmes, à savoir l’intégration et la coopération économique régionale, la lutte contre le changement climatique, la gestion des catastrophes naturelles, l’environnement et les énergies durables, ainsi que la criminalité et la sécurité dans la région.

La République dominicaine peut également accéder aux fonds de l’enveloppe intra-ACP qui alloue des ressources pour des projets dans les pays ACP dans des domaines tels que l’éducation, la protection de l’environnement, l’adaptation au changement climatique, la promotion de l’investissement et du secteur privé, entre autres.

La République dominicaine peut bénéficier d’autres instruments de coopération de l’UE tels que :

L’Instrument de coopération au développement (ICD) mis à la disposition de tous les pays en développement, qui met l’accent sur la promotion du développement économique, social et environnemental durable.

L’Instrument d’association, accessible à tous les pays non membres de l’Union européenne, est spécifiquement conçu pour promouvoir les intérêts stratégiques mondiaux en renforçant les stratégies, les politiques et les actions extérieures.

La République dominicaine peut également bénéficier de l’initiative Horizon 2020, qui encourage la coopération avec des partenaires non communautaires dans les domaines de la recherche et de l’innovation.

Depuis 1992, la Banque européenne d’investissement a soutenu 15 projets d’investissement en République dominicaine pour un montant total d’environ 350 millions d’euros. Plus récemment, la Facilité d’investissement dans les Caraïbes (FIC), l’une des facilités régionales de financement mixte  de l’UE, qui bénéficie les pays des Caraïbes signataires de l’Accord de partenariat ACP-UE, a joué un rôle déterminant dans la mobilisation de fonds pour des projets de développement en combinant les subventions de la BEI avec d’autres ressources publiques et privées, comme les prêts des institutions financières européennes et régionales.

Le bureau régional de la BEI pour les Caraïbes est situé à Saint-Domingue.

 

Commerce

Au cours de la dernière décennie, l’Union européenne et la République dominicaine ont consolidé leurs relations commerciales, en partie grâce à l’APE CARIFORUM-UE. L’UE est actuellement le deuxième partenaire commercial de la République dominicaine, tandis que la RD se classe au 73e rang parmi les partenaires commerciaux de l’Union européenne.

Les échanges de marchandises entre la République dominicaine et l’Union européenne se sont élevés à 11 800 millions d’euros au cours des cinq dernières années. Les exportations dominicaines vers l’Union européenne se sont élevées à 4,3 milliards d’euros, tandis que les importations en provenance de l’Union européenne ont atteint 7,4 milliards d’euros.

Le commerce total a connu une croissance positive depuis la mise en œuvre de l’APE. En 2017, l’échange de biens avec l’UE a atteint son deuxième plus haut niveau record avec 2,6 milliards d’euros pour une augmentation de 45% par rapport à la décennie précédente.

 

Investissement

L’Union européenne est le deuxième investisseur le plus important en République dominicaine. Entre 1993 et 2017, les investissements de l’UE ont représenté 20,3 % du stock d’Investissement Etranger Direct (IED) dans le pays, pour un total de 7,3 milliards de dollars, soit 1,5 milliard de dollars de moins que les États-Unis.

L’Espagne arrive en tête avec 53 % de ces investissements, suivie du Royaume-Uni avec 15 %, de la France avec 13 % et des Pays-Bas avec 11 %.

Les investissements de l’UE dans le pays couvrent un large éventail de domaines économiques tels que le tourisme, les infrastructures, les télécommunications, la gestion des aéroports, les services financiers et la technologie. Les Européens ont également investi dans nos industries du rhum et du cigare, contribuant ainsi à leur reconnaissance mondiale.

 

Tourisme

L’Union européenne représente 25% du nombre total de visiteurs dans notre pays, ce qui représente un marché essentiel pour notre industrie touristique. En 2017, près de 1,2 million d’Européens ont visité la République dominicaine, en particulier l’Allemagne (259 133), la France (232 024), l’Espagne (169 760), le Royaume-Uni (165 111) et l’Italie (81 729), avec une augmentation de 11 % par rapport à l’année précédente.

Diseño web